La pêche à pied au Crotoy

en baie de Somme

Par arrêté préfectoral, la pêche aux coquillages au Crotoy, en baie de Somme n'est autorisée aux particuliers, à raison de 5 kgs par personne, que lorsqu'elle est ouverte aux professionnels, c'est à dire en périodes d'ouverture définies par les Affaires Maritimes de Boulogne-sur-Mer. Contactez la mairie du Crotoy (03.22.27.80.24) ou l'Office de Tourisme (03.22.27.05.25) pour de plus amples renseignements sur la pêche à pied en baie de Somme.

 

ACTUELLEMENT ET SELON LA REGLEMENTATION EN VIGUEUR, LA PÊCHE A PIED DES COQUES EN BAIE DE SOMME EST AUTORISEE.

+ D'INFOS ICI

Pêcheur à pied au Crotoy
pêcheur à pied en baie de Somme

Les coques

 

Les coques sont ramassées avec un râteau de 8 à 10 dents et un crible (une venette). Le pêcheur à pied gratte le sable avec son râteau, ramène les coques dans sa venette et la secoue de bas en haut jusqu'à ce qu'il ne reste dans le crible que les coques de taille marchande. Les coquillages sont ensuite nettoyés et disposés dans des paniers de 25 à 50kg, puis conditionnés par sacs et expédiés, soit à l'épuration pour environ 48 heures afin d'être vendus en frais, soit directement en conserverie auquel cas ils ne passent pas à l'épuration puisqu'ils seront cuits.

La pêche aux coques est autorisée du lever au coucher du soleil, les pêcheurs à pied partent à la marée en tracteur jusqu'au gisement ; ils remontent ensuite jusqu'au tracteur les sacs de coques à l'aide de vélos.

 

Le ver de vase

 

Le ver de vase est appelé "verrouille" en patois local, c'est un invertébré pourvu de plusieurs dizaines de pattes et pesant entre 0,8 et 2 grammes. Ramassé en Baie de Somme mais aussi en Normandie (Calvados, Manche), il est prisé par les pêcheurs à la ligne du sud de la France et de l'Italie, principalement pour la pêche au bar et à la dorade.

L'outil utilisé pour le ramassage des vers est appelé "croc", c'est une fourche de jardin à laquelle est soudé un manche de 10 à 15 centimètres et qui a été effilée pour plus de légèreté et pour une pénétration plus aisée dans le sable ou la vase.

Le croc est planté à la verticale jusqu'à environ 40 centimètres de profondeur, sur 3 ou 4 largeurs de fourche. Une travée est commençée en dégageant le sable vers l'arrière par tranche d'environ 1 à 2 centimètres, ainsi les vers apparaissent. Il s'agit alors de les ramasser rapidement car ils s'enfouissent très vite mais aussi très délicatement à cause de leur grande fragilité. En effet, ils se brisent comme du verre.

Une fois ramassés, ils sont passés au tamis, se nettoient du sable en passant à travers les lattes, se trient et tombent dans une caisse en bois qui les protège de la température extérieure ; les vers sont très sensibles aux températures extrêmes.

La marée terminée, les pêcheurs à pied les conditionnent en boîte de 42 grammes, puis les expédient chez les grossistes, qui eux, les distribuent ensuite aux détaillants (magasins d'articles de pêche).

La salicorne de la baie de Somme
Salicorne

La salicorne ou passe-pierre

 

La salicorne pousse à l'état sauvage sur les molières en baie de Somme immergées par la mer. Elle a besoin de beaucoup de soleil et d'eau pour pouvoir grandir.

En début de saison, elle est coupée à environ 5 cm et peut atteindre 60 cm de haut, voir plus en fin de saison. Elle est très tendre de mai à juillet, devient plus dure en août et quasiment inmangeable en fin de saison. Elle st alors destinée à la fabrication de produits de beauté ou de produits pharmaceutiques ; la cueillette s'effectuant à partir du 15 mai jusqu'au 15 septembre.

Elles sont coupées, soit au couteau, soit à la faucille sur laquelle est soudée une armature munie d'un filet. Le pêcheur à pied coupe les salicornes, elles tombent dans le filet, il faut ensuite les trier car elles passent au milieu d'autres herbes. Elles sont ensuite mises en sac, puis ramenées à dos d'homme ou sur un vélo. Arrivées chez le mareyeur, elles sont nettoyées, triées à nouveau, conditionnées en cagettes puis expédiées sur les points de vente.

 

L'arenicole

 

L'arénicole est un ver de sable qui mesure entre 10 et 40 cm et pesant entre 15 et 20 grammes. On peut le pêcher à marée basse dans les bâches entre Quend-Plage et Berck. Il est destiné à la pêche en mer, principalement pour appâter les poissons plats, monté sur des lignes de fonds.

L'outil utilisé pour sa capture est soit une pelle, soit une pompe.

A la pelle, le pêcheur à pied creuse, lorsqu'il a repéré la crotte du ver, il suit son trou le plus rapidement possible car le ver s'enfuit très vite. Il faut souvent creuser jusqu'à 80 cm pour pouvoir l'attraper.

A la pompe, le système est le même, mais demande moins d'efforts car il n'est plus nécessaire de creuser, le ver étant aspiré à l'intérieur de la pompe.

 

L'aster maritime ou "oreille de cochon"

 

C'est une plante vivace (20 à 80cm) qui est récoltée au printemps. Cueillit assez tardivement, elle se pare de petites fleurs violacées (août). Elle fait le délice des fins gourmets en se mélangeant parfaitement à de la salade ou encore préparée comme les épinards après avoir été blanchie.